Rome Travel guide Guía turística de Roma Guida informazioni Roma Guide de Voyage de Rome Roma Hauptstadt Information Tourismus Przewodnik turystyczny po Rzymie

Rome


 


Rome

Selon la légende, Rome fut fondé par les jumeaux, Remus et Romulus, le 21 avril 753 avant J.-C., et bien que la version offerte par la légende apparaisse plutôt simplifiée, des vestiges archéologiques confirment l’existence d’une grande nécropole dans la région de l’Esquilin à cette époque. Rome fut formé par l'union des peuples des sept collines: Palatin, Aventin, Capitole, Quirinal, Viminal, Caelius et Esquilin.

Les Étrusques arrivèrent dans la région du Latium au milieu du 7ème siècle avant J.-C. Pour la région, la conquête étrusque représenta une contribution imprévue, mais considérable à la civilisation: la vie dans les tribus céda la place à la vie urbaine, la vie pastorale à l'agriculture; ils commencèrent à construire avec des pierres, etc. Des modestes villages dispersés dans les collines de Rome, les rois étrusques créèrent une ville au sens matériel du mot et établirent un État centralisé. La construction de la "Cloaca Maxima" remonte à cette période ; c’est l'un des plus anciens systèmes d'égouts au monde. Il fut construit principalement pour assainir la zone du Forum Romain.

La domination étrusque prit fin avec ce qui est communément connu sous le nom de la Révolution de 509, qui inaugura la période républicaine. Ainsi, entre 509 avant J.-C. et 27 avant J.-C., Rome et les territoires conquis devinrent la République romaine. Au cours de la période républicaine, la ville subit de grands changements et prit de l’ampleur grâce à la construction de nouvelles routes, de bâtiments publics et de temples dans les zones du Capitole, du Palatin et du Forum. Des aqueducs et des ponts furent construits pour relier les rives du Tibre.

Rome conquit les territoires italiens, y compris la Sicile et la Sardaigne grâce à une armée de petits propriétaires terriens. Puis, Rome entreprit la conquête de la Méditerranée, luttant contre les Carthaginois (guerres puniques) à l'ouest et contre les Macédoniens, à l'est. Une fois les deux armées vaincues, Rome prit le contrôle de la Méditerranée.

Avec la mort de Jules César, en 44 avant J.-C., commença une période d'instabilité dans la vie politique romaine, qui prit fin en l’an 31 avant J.-C. avec la montée au pouvoir d'Octave Auguste. Celui-ci inaugura l'époque de la Rome impériale, au cours de laquelle la ville connut sa plus grande période de développement urbain et architectural.

Sous le règne de Néron, en 64, un incendie ravagea une grande partie de Rome, ce qui nécessita la reconstruction de la ville selon de nouvelles règles (en utilisant des pierres, par exemple) pour éviter le risque de nouveaux incendies. La construction des premiers lieux de culte et des premières églises chrétiennes commença sous le règne de Constantin. Les premiers édifices religieux étaient des bâtiments privés où les premiers chrétiens se réunissaient en secret. Au fil du temps, le Pape fut chargé, entre autres, de construire de nouvelles églises et de transformer des bâtiments anciens en églises, de plus en plus près du centre-ville.

L'Empire romain connut son apogée entre le 1er siècle avant J.-C. et le 2ème siècle après J.-C.

Mais à partir de l'an 192, une succession d’empereurs corrompus entraîna le déclin économique, social et politique de Rome, ce qui aboutit en l'an 476 à la chute de l'Empire romain d'Occident aux mains des armées barbares dirigées par Odoacro. Il ne resta plus que l'Empire romain d'Orient, ou royaume byzantin, qui réussit à se maintenir pendant encore 1000 ans.

Les combats entre les rois gothiques et les empereurs byzantins se poursuivirent jusqu'en l'an 552 et le pouvoir changea de mains à plusieurs reprises.

En 552, l'empire byzantin s’imposa finalement à Rome, mais le siège du pouvoir impérial demeura à Ravenne. À cette époque, la population à Rome connut une forte baisse, et se trouva concentrée dans les bas quartiers en raison du manque d'eau dans les parties supérieures de la ville.

Entre les 6e et 7e siècles, l'Église devint de plus en plus puissante et s’appropria des biens qui appartenaient auparavant à des propriétaires privés et qui passèrent par la suite sous contrôle byzantin. Grâce à Grégoire I (590-604) les églises s’organisèrent pour fournir abris et vivres aux citoyens romains nécessiteux. L'État pontifical vit le jour grâce à l'immense richesse accumulée par l'église romaine. L'État avait sa propre administration centrale composée de fonctionnaires ecclésiastiques et de milices locales. Le haut clergé ainsi que les milices étaient chargés d’élire le pape, ce qui donna à Rome et à l'État pontifical une nouvelle importance et un pouvoir considérable.

À la suite de la crise qui affaiblit l'Empire byzantin au cours du 7ème siècle, Rome subit des attaques par les Lombards. Le pape Grégoire le Grand dut organiser la défense de Rome et parvenir à un accord avec les envahisseurs selon lequel ils renonçaient à leurs attaques en échange d'un paiement annuel de 500 livres d'or.

La période suivante vit la renaissance de la ville: les aqueducs, les murs de Rome et les églises anciennes furent restaurées et des améliorations furent effectuées sur les rives du Tibre pour protéger Rome des inondations. La ville atteint son apogée à cette époque grâce aux Papes qui voulaient faire de Rome l'incarnation de la beauté chrétienne, avec la construction d'églises décorées de mosaïques précieuses selon la tradition des édifices construits sous Constantin.

Au 9ème siècle, Rome se vit menacé par les Arabes, qui attaquèrent les quartiers situés à l'extérieur des murs et volèrent les corps des saints martyrs. La basilique Saint Pierre fut également pillée en 856 et il fut nécessaire de protéger le Vatican par la construction de murs connus sous le nom de «Civitas Leonina».

Dans la ville, les premières revendications des nouvelles familles de marchands, qui commençaient à prospérer, se firent entendre. Ils commencèrent à s'organiser, ce qui entraîna une réorganisation du Sénat en 1143 pour s'opposer à la puissance du Pape et des organisations ecclésiastiques. Les citoyens romains furent reconnus grâce au sénateur Brancaleone en 1252, avec une politique faisant de leurs droits une priorité absolue. En 1358, la ville prit le statut de ville libre et en 1363 de nouvelles ordonnances furent adoptées en faveur de ses citoyens.

En 1377, le Pape Grégoire XI revint à Rome et se trouva confronté à une lutte de pouvoir entre les anciennes familles aristocratiques et les nouvelles familles de commerçants et d'artisans. Le Pape Martin V finit par rétablir l'ordre dans la ville après quarante années de conflit.

En 1400, Rome devint le centre mondial de la chrétienté, ce qui donna à la ville une plus grande importance politique. Au 15e siècle, Rome connut une importante période de rénovation urbaine grâce aux papes qui voulaient donner à Rome la beauté et la splendeur qu'elle méritait en construisant des édifices grandioses, comme la nouvelle basilique Saint-Pierre et la chapelle Sixtine, œuvre de Michel-Ange.

En 1500, Rome acquit une grande importance dans le domaine de l'urbanisme et de l'architecture de la Renaissance grâce à la montée en puissance de l'État pontifical et des nombreux architectes au service de la cour pontificale. Malgré le pillage de 1527, cette période de développement et de rénovation se poursuivit à travers la ville. Michel-Ange joua un rôle prépondérant dans ce renouveau, avec ses peintures, ses sculptures, sa conception de l'esplanade du Capitole, la basilique Saint Pierre et la construction de la Porta Pia.

En 1600, Rome était devenue la capitale mondiale de l'architecture baroque. Les colonnes de la Place Saint Pierre, la fontaine des quatre fleuves sur la Plaza Navona, etc furent construites à cette époque. Rome vécut également la Réforme de Martin Luther et la Contre-réforme, au sein d’une partie de l'Église.

Au 18ème siècle, Rome attira de grands artistes et intellectuels étrangers, parmi lesquels Velasquez et Goethe.

En 1849, une nouvelle République d'Italie vit le jour après les révolutions et l’intervention militaire de Napoléon I. Bien connus pour leur contribution à l'unification de l'Italie sont Giuseppe Mazzini et Giuseppe Garibaldi ; la Maison de Savoie en acheva le processus. Mais le pape n' approuvait pas l'unification de l'Italie sous la domination de la Maison de Savoie et sous Pape Pius IX, avec l'aide de la France, Rome et Venise se déclarèrent cités indépendantes, exclues de l'unification imposée par la Maison de Savoie.

Toutefois, durant la guerre franco-prussienne de 1870, Napoléon III ne garantit pas suffisamment la protection de l'État pontifical et l'armée italienne entra à Rome ; la ville et toute la région du Latium passèrent ainsi sous le contrôle du royaume d'Italie. La Maison de Savoie décréta Rome nouvelle capitale du royaume d'Italie.

Le début du 20e siècle vit la montée du fascisme. En 1929, l'État et l'Église signèrent les Accords du Latran, par lesquels l'État italien cédait le Vatican au Pape et reconnaissait sa souveraineté. Une grande avenue, la Via della Conciliazione, fut construite pour célébrer la réconciliation entre le gouvernement italien et l'église.

Le quartier futuriste, connu sous le nom de EUR (Esposizione Universale di Roma, 1942) fut construit sous Mussolini.

Les Jeux Olympiques eurent lieu à Rome en 1960 et de nouvelles infrastructures, telles que le stade olympique, furent construites. Le stade fut également utilisé pour la Coupe du monde en 1990. Le gouvernement italien restaura de nombreux palais et monuments à Rome pour les célébrations du millénaire en 2000.

Rome est la capitale du Vatican depuis le 8ème siècle, du Royaume d'Italie depuis 1871 et de la République d'Italie depuis 1946.


retour en haut de page


suivant  

Conditions d’utilisation de ce site: bien que tout effort ait été fait pour garantir l’exactitude des informations contenues sur ce site, Malagainformation.com ne saurait être tenu pour responsable du contenu et décharge toute responsabilité des dommages ou préjudices subis par l'utilisateur consécutifs à l'accès au serveur ou à l'utilisation des informations et des applications du site.


 
Cours d’espagnol en Espagne
    Cours d’espagnol en Espagne  


Plan de Rome
 agrandir  

 

 

 

 

Introduction | Histoire de Rome | Adresses Utiles | Cartes de Rome | La Météo | Comment Se Déplacer

Monuments de Rome | Musées de Rome | Vie Nocturne à Rome | Le vatican | Restaurants à Rome