Rome Travel guide Guía turística de Roma Guida informazioni Roma Guide de Voyage de Rome Roma Hauptstadt Information Tourismus Przewodnik turystyczny po Rzymie

Rome


 


Rome

Campidoglio
Entre 1538 et 1564, l'artiste florentin Michel-Ange conçut le nouveau plan pour la Piazza del Campidoglio. La conception géométrique des pavés est aussi son œuvre. Sur la place se dresse le Palais Sénatorial, qui abrite aujourd'hui l'Hôtel de Ville (commencé par Michel-Ange, il fut achevé par Giacomo della Porta et Girolamo Rainaldi), le Palais des Conservateurs et le Palazzo Nuovo, qui abritent le Musée Capitolin. Ces deux palais se dressent de chaque côté du Palais Sénatorial, créant ainsi une place centrale trapézoïdale. Les gigantesques colonnes corinthiennes sont la caractéristique architecturale la plus frappante. Depuis 1538, une statue en bronze de Marc Aurèle, empereur au deuxième siècle avant J.-C., se dresse au milieu de la place, bien que de nos jours, une réplique ait remplacé l'original.

Forum romain
Le forum romain, également connu sous le nom de Forum ou Forum Romanum Magnum, est situé entre le Palatin et le Capitole. A la suite de la victoire sur les Carthaginois, Rome devint la capitale de la Méditerranée, un centre d’activités répondant aux nouveaux besoins commerciaux, politiques et religieux de l'époque. Sur le forum, vous pouvez voir l'Arc de Titus, érigé par Domitien en 81 après J.-C. pour célébrer sa victoire sur les Juifs, le gigantesque temple de Vénus et de Rome construit par Hadrien sur les ruines de la Domus Aurea de Néron, la Basilique Emilia, où se trouvaient les tribunaux et centre de l'activité politique et économique de la ville, la Curie Julia, le siège du gouvernement, qui devint plus tard une église, la basilique Giulia, le plus grand bâtiment, le temple de Castor, la Maison des Vestales, le temple d'Antonin et Faustine, les colonnes Cipollino d’une hauteur de 17 mètres et l'Arc de Septime Sévère, de l'an 203 avant J.-C..

Forums Impériaux
Les forums impériaux sont parmi les monuments qui représentent le mieux la grandeur de l'Empire romain. Le Forum romain ne faisait pas partie des Forums Impériaux. Les Forums Impériaux consistent en une série de places publiques monumentales construites entre 46 avant J.-C. et 113 après J.-C. par les empereurs romains, le Forum romain étant devenu trop petit. César, Auguste, Vespasien, Nerva et Trajan construisirent tous un forum portant leur nom.

Forum de Trajan et marché, la colonne de Trajan
Le Forum de Trajan est le dernier et le plus important des forums (300x 90 mètres). Le forum est une vaste place avec un portique; au milieu se dresse une statue équestre de Trajan et la colonne de Trajan, érigée en 113 avant J.-C. pour célébrer la victoire de Trajan en Dacie (lRoumanie actuelle).

Vittoriano
Le Vittoriano est le monument dédié à Vittorio Emanuele II, prince de Savoie, premier roi d'Italie. Sa construction commença en 1885, mais ne fut achevée qu’en 1911. Il se caractérise par son architecture classique, sa taille colossale (une hauteur de près de 80 mètres) et son marbre blanc. Admirez le majestueux escalier de marbre. Sur la partie supérieure, recherchez deux inscriptions qui représentent le thème central du monument: "PATRIAE UNITATI " (pour l'unité du pays) et "CIVIUM LIBERTATI" (pour la liberté des citoyens). Les villes et régions italiennes jouent un rôle important dans ce bâtiment impressionnant: les régions italiennes (seize à la fin du 19ème siècle) sont représentées par seize statues réalisées par des sculpteurs de chacune de ces régions. Vous pouvez accéder à la terrasse par l'ascenseur ou en grimpant les 196 marches; de là, vous profiterez d'une vue panoramique unique sur Rome.
Six groupes de sculptures représentent une allégorie des valeurs italiennes: sacrifice, pensée, action, force, droit et harmonie.

Colisée
La construction du Colisée, que les Romains appelaient "Anphitheatrum Flavlum", fut ordonnée par l'empereur Vespasien en 72 après J.-C., et il fut inauguré en 80 après J.-C. par son fils Titus. Il fut construit sur le site de la Domus Aurea de Néron, un palais construit en 64 après J.-C., après le fameux incendie. Selon la légende, le nom vient du Colisée, statue colossale de Néron qui se trouvait à proximité. Le Colisée, de forme elliptique, a une circonférence de 527 mètres et une hauteur de 57 mètres.
L'extérieur est composé de 80 arches divisées sur trois niveaux. Les arches à l'extérieur sont faites de marbre travertin, avec des colonnes doriques au premier niveau, des colonnes ioniques au deuxième et des colonnes corinthiennes au troisième. L’intérieur fut construit en tuf, brique et béton. Dans chacune de ces arches se trouve une statue représentant les empereurs et des dieux. Des jeux et spectacles tels que la chasse, des reconstitutions de batailles célèbres et de la mythologie grecque, etc. avaient lieu au Colisée. Il pouvait accueillir 60.000 spectateurs.

Arc de Constantin et Adrian
Près du Colisée se trouve l'Arc de Constantin, un arc de triomphe de 24 mètres de hauteur. Cet arc nous apprend beaucoup sur l'histoire de Rome, la décoration des bas-reliefs étant très expressive. Initialement, on pensait que l'arche était dédiée au Sénat pour célébrer la victoire de Constantin à la bataille de Ponte Milvio (312 avant J.-C.), mais la restauration effectuée en 1987 montra que l'arc avait été construit sous Hadrien, et c’est au 4e siècle que la dédicace à Constantin avait été ajoutée.

Piazza Navona
Cette très grande place - 240 x 65 mètres - est l'un des exemples les plus spectaculaires de l'art baroque où furent organisés, tout au long de l'histoire, spectacles et célébrations. Vous y verrez trois fontaines: «’Fontana del Nettuno o de los Calderones » , au nord et « Fontana del Moro » par Giacomo della Porta (1586) à l'extrémité sud. La fontaine centrale est ''Fontana dei Fiumi'', ou « la Fontaine des Quatre Fleuves » (le Nil, le Gange, le Danube et le Rio de la Plata) de Bernini commandée par Innocent X (1651). Le nom de la place vient du mot latin «in Agone », qui fut ensuite converti en "Nagoné" et enfin "Navona.
En face de la fontaine des quatre fleuves se trouve l'église de Sainte Agnès in Agone, qui date du Moyen Age. Elle fut conçue par Girolamo Rinaldi et complétée en 1652 par Borromini qui lui donna sa verticalité caractéristique, les deux clochers et la coupole. A l'intérieur, admirez la riche décoration d'or et de marbre.

Piazza del Popolo et l'église de Santa Maria del Popolo
Cette magnifique place, conçue par Valadier (1811-1816), fut construite pour célébrer la grandeur de la puissance de Rome. La Puerta del Popolo est le portail de style renaissance par lequel vous entrez dans la ville et, de là, vous pouvez choisir l'une des trois rues qui commencent ici: via del Corso, Via del Babuino et via Ripetta. Ces rues partent des églises jumelles qui délimitent la place: l’église S. Maria dei Miracoli (1675-79) et l'église de Montesanto, (1662-75). Leur construction fut commencée par Carlo Rainaldi et complétée par Bernini et Carlo Fontana. La place est dominée par un obélisque égyptien, l’obélisque Flaminio, un monolithe de granite de 24 mètres de haut datant de 1200 avant J.-C.
Au bout de la place et devant l'arc de triomphe se trouve l'Église de Santa Maria del Popolo, qui fut construite entre 1475 et 1477 sous le pontificat de Sixte IV par Andrea Della Rovere Bregno. La chapelle Cerasi abrite des tableaux de Caravaggio tels que "La Conversion de Saint Paul" et "La Crucifixion de Saint Pierre." Les fresques de la voûte, comme "La Nativité", sont l’œuvre de Pinturicchio. Également importante, la chapelle Chigi, conçue par Raphaël et décorée par Bernini. Notez la coupole et la mosaïque de Raphaël, la "Création du monde».

Ara Pacis
En 13 avant J.-C., le Sénat vota la construction d’un autel de la paix, «Ara Pacis», dans la zone de Campo Marzio pour célébrer la victoire d'Auguste et la paix qui s’ensuivit. Le Sénat ordonna qu’un mouton et deux bœufs soient sacrifiés chaque année par des juges, des prêtres et des vierges vestales.
L'inauguration de l'Ara Pacis eut lieu le 30 janvier de l’an 9 av. J.-C. L'Ara est caractérisé par son classicisme et ses riches décorations en relief, qui représentent une allégorie sur les origines de Rome.

Piazza di Spagna
Cette place symbolise la majesté et l'élégance de l'architecture rococo avec son escalier monumental de 134 marches qui montent vers l'église de Trinita dei Monti, conçue par Francesco de Sanctis (1723-1726). Elle fut construite pour relier l'ambassade d'Espagne (d'où son nom) à l'église de Trinita dei Monti. La fontaine "della Barcaccia", œuvre de Pietro Bernini et son fils Gian Lorenzo, se trouve au bas de l'escalier et au milieu de la place ; la fontaine doit son nom au fait qu'elle ressemble à un navire coulé.

Fontaine de Trevi
La fontaine de Trevi est la plus grande fontaine baroque de la ville, avec une figure de Neptune, dieu de la mer, chevauchant un char tiré par des chevaux de mer et guidés par deux tritons. De chaque côté de Neptune se trouvent deux niches, avec deux statues représentant l'abondance et la santé. Dans l'histoire du cinéma, la Fontaine de Trevi figure dans de nombreux films, comme "La Dolce Vita" de Federico Fellini. Elle fut restaurée en 1998.

Pantheon
Le plus important symbole de la Rome antique est sans doute le Panthéon, temple dédié à tous les dieux. Le Panthéon date de l’an 27 avant J.-C. et est l’œuvre de Marcus Agrippa. Il fut par la suite reconstruit sous le règne d'Hadrien, selon sa conception originale, avec l’inscription d’Agrippa que l'on peut encore lire. Il fut converti en église en 609 après J.-C. Le majestueux pronaos est orné de seize colonnes de granite gigantesques, de 13 mètres de haut. La voûte de briques est l’une des plus grandes au monde avec un diamètre de 43,30 mètres. Raphaël y fut enterré en 1520.

Quirinal
A l'époque impériale, le Quirinal était un quartier résidentiel. Des bâtiments publics et des lieux de culte s’y trouvaient également. Le temple du dieu Quirinus, d’où vient le nom de la colline, fut construit au 4e siècle avant J.-C. Le temple de la déesse de la santé y fut également construit pour apporter prospérité à l'État.
Depuis 1946, le Palais du Quirinal abrite l'administration et le secrétariat de la Présidence de la République d'Italie.

Le Palatin
La classe dirigeante résidait sur cette colline durant la période de la République romaine (510 avant J.-C. - 44 avant J.-C.). Aujourd'hui, on peut visiter les vestiges des palais d'Auguste, Tibère et Domitien.

Thermes de Dioclétien
Ce complexe fut construit par l'empereur Dioclétien pour accueillir environ 3000 personnes. Les bains occupent 13 hectares et une partie de cette zone fut utilisée pour construire la basilique de Santa Maria degli Angeli e dei Martiri, l'église de San Bernardo alle Terme et une partie du Musée national de Rome. La plus grande partie du complexe a disparu, et aujourd'hui on peut en admirer les vestiges dans les rues avoisinantes. Les bains étaient orientés au sud-est de manière à chauffer naturellement les bains d'eau chaude et préserver la fraîcheur des bains d’eau froide (situés en face).

Thermes de Caracalla
La construction des thermes de Caracalla prit plus de 5 ans, entre 212 et 217 après J.-C., un temps record si l'on considère le nombre élevé de bains qui y furent construits. Certains des grands bassins en marbre furent transférés au centre de Rome et utilisés comme fontaines. Les bains étaient décorés d’impressionnantes mosaïques et oeuvres d'art, telles que « Hercules au repos ». L'eau était chauffée dans des fours gigantesques, à l'extérieur comme à l'intérieur, puis l'utilisation de la chaleur souterraine permit d’améliorer le système.

Les Catacombes
Les catacombes furent construites comme cimetière officiel de l'église, entre le deuxième et le quatrième siècles. C'est là que les papes et les martyrs sont enterrés. Les Catacombes sont composées de galeries souterraines de près de 22 kilomètres ; on y trouve de nombreuses cryptes, des petites chapelles et des œuvres d'art. Notez les niches funéraires, creusées dans les murs, où les morts étaient enveloppés dans des suaires ou des linceuls. Les niches étaient ensuite fermées avec des dalles de marbre ou en terre cuite, où était inscrit le nom du défunt avec un symbole chrétien.

Les aqueducs
Les aqueducs romains représentent le génie architectural romain à son plus haut niveau. Rome a toujours eu besoin d'eau pour ses nombreuses fontaines, thermes etc., et fut même surnommée ''Reine des eaux''. Chaque aqueduc avait un réservoir pour recueillir l'eau à une extrémité, et l'itinéraire pour arriver à Rome devait être soigneusement planifié (du sommet de la montagne à la vallée) afin de minimiser autant que possible les difficultés du terrain, en prenant soin de maintenir le canal sous terre pour éviter les élévations de terrain qui pourraient se présenter, et en construisant un système complexe de ponts pour éviter les pentes raides qu’il était impossible de contourner (ce que nous appelons aujourd’hui aqueducs sont les vestiges de ces ponts). Pendant le règne de Constantin, 11 aqueducs existaient déjà et apportaient l'eau pour les bains, les fontaines et les lacs. Le seul aqueduc qui reste en état de fonctionnement de nos jours est l’ "Aqua Virgo", qui arrive à la fontaine de Trevi.

Eur
Datant de l'ère fasciste, l’Eur fut construite pour l'Exposition universelle de Rome en 1942, qui n'eut jamais lieu. Aujourd'hui de grandes institutions muséales y sont basées. Ce que l'Eur offre de plus intéressant est le modèle impérial des bâtiments, basé sur le modèle de la Rome Antique, qui fut conçu par Mussolini et serait devenu le modèle urbain de l'Europe fasciste, si le Fascisme avait perduré.

ÉGLISES
Il existe une multitude d'églises à Rome ; toutes sont importantes et possèdent des caractéristiques uniques. Les plus remarquables sont les suivantes:

Sant’Agostino
Cette église et le couvent furent construits entre 1479 et 1483, mais elle fut restaurée au 19ème siècle. La façade de l'église est de style Renaissance. A l’intérieur, vous pourrez voir l'un des plus célèbres tableaux de Caravaggio, "La Vergine dei Pellegrini."
Adresse: Piazza S. Agostino
Horaires d'ouverture: 7h00-13h00 et 16h30-19h30, dimanche 15h30
Pour y accéder: arrêt Corso Rinascimento, juste avant la Place Sant'Apollinare. Bus 87 du Colisée, Bus 492 de la gare Termini.

Sant'Andrea della Valle
La construction de cette église fut commencée par Pietro Paolo Olivieri en 1591 et complétée en 1650 par Carlo Maderno. La façade est de Carlo Rainaldi (1665). Le dôme est le plus important à Rome après celui de la basilique Saint Pierre et fut conçu par Carlo Maderno (1625). La structure interne est similaire à celle de l'Église de Jésus, avec un plan en croix latine, une nef avec une voûte en berceau et huit chapelles. Les plus importantes œuvres d'art sont l’"Histoire de Saint André'' et " Gloire du Paradis" de Lanfranco. Les fresques sont également d'une grande beauté: "Martyre, Crucifixion, Inhumation de Saint-André'' de Mattia Preti sont toutes de style baroque.
Adresse: Piazza S. Andrea della Valle
Pour vous y rendre: Bus 64 de Termini, arrêt Corso Vittorio Emanuele II, en face de l'église.

Chiesa del Gesù
L'Église de Jésus (son nom complet est Chiesa de la Santissima Nome di Gesù all'Argentina), est l’église de la fondation de la Compagnie de Jésus. Elle abrite le tombeau de son fondateur, Ignace de Loyola (décédé en 1556). Elle fut construite entre 1568 et 1584 par Vignola selon les voeux d'Ignace lui-même. Sa sobre façade en travertin est de Giacomo Della Porta. L'intérieur a une nef unique, avec de grandes chapelles latérales. Dans le hall central, on peut admirer la lumineuse fresque ''Triomphe du Nom de Jésus'', de Giovan Battista Gaulli, connu sous le nom de Baciccia, qui est célèbre pour son extraordinaire effet de perspective aérienne.
Métro: arrêt Colisée (ligne B). Puis bus 87, arrêt Corso Rinascimento. Ou arrêt Piazza Venezia avec les bus: 60, 84, 85, 175, 810, 850.

Santa Maria Maggiore
La basilique fut fondée au 5ème siècle. Le Beffroi est le dernier exemple de style roman, à Rome. La structure interne, qui date du début du christianisme, est restée intacte depuis le 5ème siècle. Sa structure fut modifiée au cours des siècles, avec l'ajout de la nef centrale, de chapelles et absides. A l'intérieur, les mosaïques dorées, comme "Le Couronnement de la Vierge" par Torriti, sont remarquables.
Horaires d'ouverture: de 7h00 à 20h00
Adresse: Piazza Santa Maria Maggiore
Pour vous y rendre: en métro, arrêt Termini, remonter la Via Cavour sur 200mt jusqu’à Largo Esquilino.

San Giovanni in Laterano
L'église s'élève sur les vestiges d'une ancienne basilique construite par Constantin et fut, plus tard, cédée au pape Melchiade. Le complexe comportait aussi un palais, résidence d'été de Constantin. Elle est considérée comme l'une des plus célèbres églises de Rome, après la Basilique Saint Pierre. L'église possède cinq nefs. Plusieurs architectes participèrent à sa construction, le plus important étant Borromini, qui lui donna son aspect moderne. Les portes centrales sont faites de bronze et datent du premier siècle avant J.-C. La façade est l’œuvre d’Alessandro Galilei (1691-1736) et est dotée d'immenses colonnes et pilastres avec, au-dessus, un attique en forme de balustrade surmonté de 15 statues du Christ et des Saints (1735). A l'intérieur, admirez le plafond à caissons par Daniele da Volterra (1564-1572). Le clocher date du 13ème siècle.
Horaires d'ouverture: 7h00-19h00 (18h00 en hiver)
Adresse: Piazza San Giovanni en Laterano 4
Pour vous y rendre: métro, arrêt San Giovanni, l’église est à 5 minutes de marche.


retour en haut de page


suivant  

Conditions d’utilisation de ce site: bien que tout effort ait été fait pour garantir l’exactitude des informations contenues sur ce site, Malagainformation.com ne saurait être tenu pour responsable du contenu et décharge toute responsabilité des dommages ou préjudices subis par l'utilisateur consécutifs à l'accès au serveur ou à l'utilisation des informations et des applications du site.


 
Cours d’espagnol en Espagne
    Cours d’espagnol en Espagne  


Plan de Rome
 agrandir  

 

Introduction | Histoire de Rome | Adresses Utiles | Cartes de Rome | La Météo | Comment Se Déplacer

Monuments de Rome | Musées de Rome | Vie Nocturne à Rome | Le vatican | Restaurants à Rome